Conf M. ArrivéGabriel Guerry, un hussard de la guerre 1914-1918, de Rouffignac à Odessa.

Jeudi 16 avril à 18 heures, conférencier : Jean-Claude Arrivé (président du cercle généalogique du sud Saintonge)
Conférence gratuite au Temple de Jonzac organisée par les Archives départementales.

Gabriel Gerry, un hussard de la guerre 1914-1918, de Rouffignac à Odessa.

Né à Rouffignac près de Montendre en 1893, Gabriel Guerry s'engagea à l'âge de 20 ans, pour une durée de 3 ans dans le 10ème Régiment de Hussards à Tarbes. Une malle remplie de lettres et de cartes, découverte à son décès, permit de suivre son parcours militaire depuis la déclaration de la Guerre jusqu'au début de l'année 1916. Des lettres échangées régulièrement avec ses parents et ses amis d'enfance, nous apprennent, malgré la censure militaire, son affectation aux cuisines de son régiment et la participation de son corps d’armée aux batailles successives de Lorraine, de Belgique, de la Marne où, sur le Chemin des Dames, il fut porté disparu durant huit jours. Il poursuivit son périple militaire durant la Bataille de l'Aisne et de l'Yser. En Avril 1916, il rejoignit Verdun, des lettres écrites au combat évoquent les horreurs de la guerre des tranchées.

A partir de cette époque, il ne reste aucune trace de lettres, probablement égarées. Pourtant à sa mort, à l'âge de 81 ans, un carnet de guerre fut retrouvé à son domicile. L'existence de ce document était connue de sa famille mais il n'avait jamais été consulté. Il révèle que Gabriel Guerry avait été affecté à partir d’Août 1917, au 4ème régiment des Chasseurs d’ Afrique et envoyé sur le front d'Orient. D’Août 1917 jusqu'à sa libération en Avril 1919, le jeune Poilu consigna presque chaque jour, les lieux où il séjournait et où se déroulaient les combats auxquels il participait. Il ne manquait pas d'indiquer l'accueil ou le rejet des populations dans les pays traversés. Après un débarquement en Grèce, le régiment repoussa l'armée austro-hongroise du Kosovo en Serbie, défit l'armée Bulgare dans son pays, aida au rétablissement du Roi en Roumanie et enfin continua sa route jusqu'à Odessa en Ukraine. Dans ce lieu, les troupes bolcheviques de Lénine stoppèrent cette progression. L'aventure se termina par un embarquement précipité pour la France.

Gabriel Guerry fut libéré en Avril 1919 sans avoir subi aucune blessure et sans doute heureux que son nom ne fût pas inscrit sur le monument aux morts de son village.

Jeudi 16 avril à 18 heures, conférencier : Jean-Claude Arrivé (président du cercle généalogique du sud Saintonge)
Conférence gratuite au Temple de Jonzac organisée par les Archives départementales


FaLang translation system by Faboba

Actualités facebook