Bienveillance et / ou méchanceté


La thématique développée dans le programme porte sur la relation à autrui.

Cette relation peut être bienveillante, c’est-à-dire attentive et généreuse ou méchante.

La méchanceté s’exprimera directement par des paroles et des actes ou se dissimulera et prendra le masque de la bienveillance.

bandeau-feuillet2015


 « Trahisons » de Harold Pinter, dramaturge anglais contemporain (1930-2008), Prix Nobel de littérature en 2005.


Trahisons c Chantal PALAZON HD-1 lightUn ami qui vous veut du bien : l’amant de ma femme !…
Comment, de trahison en trahison, de non-dit en non-dit, on perd son mari, son amant, son ami proche… ou l’histoire d’un adultère… menée comme une intrigue policière !…
 

- Pièce de théâtre en grande partie autobiographique créée en 1978, à Londres, puis en France en 1982.
- Mise en scène par et avec Daniel Mesguish, metteur en scène et comédien dans le rôle de Robert, le mari trompé.
- Créée à Avignon, au Théâtre du Chêne Noir, en juillet 2014.

« Un grand moment théâtral »

- Quatre comédiens « excellents dans tous les registres de la vie » :
        → Mardi 10 novembre, à 20h30
        → Théâtre de Jonzac
        → durée : 1h15


 « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » pièce de théâtre d’Eric-Emmanuel Schmitt, mondialement connu et reconnu.


1415 IBRAHIM NS HDPHOT33 -L OMBRE D UN INSTANT lightMise en scène par Anne Bourgeois, metteur en scène remarquable.

Avec Eric-Emmanuel Schmitt, seul en scène, dans le rôle de Momo adulte qui se remémore son enfance.

« Une prestation époustouflante »

Momo, un garçon juif de treize ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue, à Paris, pour échapper à une famille sans amour.
Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue, et la vie ordinaire… peut-être pas si ordinaire…dans ce quartier populaire des années 60 où se côtoient Juifs et Arabes, épiceries et maisons de passe…

Emotion et humour au rendez-vous !…
« Un grand moment à vivre et à partager » !…

        → Vendredi 13 novembre, à 20h30
        → Théâtre de Jonzac
        → durée : 1h30
        → échange possible avec le public à l’issue du spectacle

 

« Les yeux ouverts… » de Marguerite Yourcenar


Marie-Christine Barrault lightPièce de théâtre adaptée et mise en scène d’après les entretiens que Marguerite Yourcenar (1903-1987) – première femme à entrer à l’Académie Française - accorde dans les années 70 à 80 à Matthieu Galey, écrivain et critique littéraire.

- La pièce a été créée en mars 2015, à Neuvy-sur-Barangeon dans le Cher et entame une tournée extrêmement prometteuse.

- De son île des Monts-Déserts, à Petite Plaisance (nom de sa maison), sur la côte Est des Etats-Unis où elle vivra pendant 30 ans avec sa compagne Grâce Frick, Marguerite Yourcenar nous livre une  vision du monde empreinte de « sympathie », de « bienveillance singulière »  mais aussi de prudence !…car « le monde peut être sans cesse amélioré ou empirer par nos actes »…

-     Adaptation et mise en scène par Ludovic Kerfendal.
Trois comédiens :
Marie-Christine Barrault dans le rôle d’une Marguerite Yourcenar « lumineuse ».
        → Vendredi 20 novembre, à 20h30
        → Théâtre de Jonzac
        → durée : 1h20 environ


 

« Chœurs et Cors romantiques » avec le Grand Chœur de l’Abbaye aux Dames de Saintes sous la direction de Michel Piquemal, chef d’orchestre et baryton de renommée nationale et internationale.

Photos Pierre Launay Choeur lightCe mouvement littéraire et artistique européen du XIXème siècle que l’on appelle le romantisme exalte la sensibilité dans des thèmes privilégiés (amour, nature, Ailleurs, légende…) qui s’expriment souvent par la voix et le chant, avec accompagnement au piano et aussi par des cors.

Trois grands maîtres du romantisme sont présents dans le concert :
- Schubert (1797-1828)
- Schumann (1810-1856)
- Brahms (1833-1897)
        
→ Dimanche 22 novembre, à 17h30
        → Eglise Saint Gervais de Jonzac
        → durée : 1h30 environ

 

« Le Malade imaginaire » de Molière (1622 – 1673)


iCr-å-dit photo R Schinner  DSC2216 lightnterprété par la Compagnie de la Reine et mis en scène par Jean-Daniel Laval qui a été le prestigieux directeur du Théâtre Montansier de Versailles et que nous avons déjà eu le plaisir et l’honneur d’applaudir à Jonzac.


Argan est atteint de toutes les maladies, du moins il le croit ;  il est un malade imaginaire : saignées, purges, médicaments au programme quotidien ! Comble de précaution et de prudence, il rêve d’un gendre utile c’est-à-dire… médecin !… Mais Angélique qui aime Cléante, refuse le prétendant et bénéficiant de complicité, elle a gain de cause ! Tout est bien qui finit bien, dans l’allégresse et la réconciliation générale !…

« Un grand classique de Molière ».

Avec douze comédiens :
- Gérard Holtz… tel que vous ne le connaissez pas encore, dans le rôle d’Argan, le Malade imaginaire
- Damien Coden, dans le rôle de Monsieur Diafoirus
- Antoine Holtz : Thomas Diafoirus
- Olivier Lecoq : Monsieur Purgon
- Anne Ruault : Monsieur Fleurant
- Cédric Miele : Monsieur Bonnefoy
- Alexandre Tourneur : Cléante
- Amélie Gonin : Béline
- Charlotte Fabre : Angélique
- Tiphaine Vaur : Toinette
- Claude Eymard : Béralde
- Mathilde Puget: Louison

→ Vendredi 27 novembre, à 20h30
→ Gymnase municipal de Jonzac (parfaitement chauffé), au carrefour de l’Avenue des Poilus et de l’Avenue Chanzy
        → durée : 1h30 environ


Les Feuillets d’automne se termineront par un café-philo.

Ce café-philo, ouvert à tous les publics intéressés, aura lieu au Casino Barrière de Jonzac, entrée gratuite.
Le thème sera "Bienveillance et/ou méchanceté" et le lundi 30 novembre de 15 à 17 heures.
Pas d'inscription préalable.


Des tarifs réduits – individuels, collectifs et scolaires – sont proposés
pour un ou plusieurs spectacles.

Pour tout renseignement, s’adresser à l’Office Municipal de Tourisme de JONZAC :
05 46 48 49 29

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FaLang translation system by Faboba

Actualités facebook