donjon de pons charente maritime tourisme

Ce parcours en solo vous entraine à Pons, dans cette cité médiévale qui se trouve sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Dominée par son donjon, la ville déploie son centre à travers de charmantes rues et ruelles. Nous vous conseillons de bonnes chaussures car parfois certaines voies sont escarpées.
Les lettres devant chacune des présentations des lieux, vous permet de vous retrouver sur le plan en fin d'article. A vos baskets, prêts ? Partez !!

Pour débuter ce parcours, rendez-vous au pied du Donjon

 Visiter Pons, cité médiévale de haut en bas

A - Donjon Médiéval : Seul vestige de l’imposant château fort, le donjon de Pons est l’un des mieux conservés de la Région. Il fut reconstruit à la fin du 12ième siècle après le passage dévastateur de Richard cœur de Lion. Du haut de ces 30m, on découvre un beau panorama sur la vallée de la Seugne et la cité médiévale
B – Château :  Après les troubles des Guerres de Religion et le démantèlement du château fort, Henri 1er d’Albret fit construire après 1621 une nouvelle demeure seigneuriale. Son fils Phébus d’Albret agrandit ce manoir et l’embellit en le dotant d’un jardin à la Française.
C – Le jardin public : Ici s’étendait la cours principale du château médiéval. Débarrassée de ses attributs militaires , depuis 1621, elle va être nivelée au XVIIème siècle et recevoir en 1665 un jardin à la française inspiré de Le Nôtre. Le jardin que vous découvrez aujourd’hui est le résultat d’un remaniement paysagé remplaçant celui de 1885 et ne doit donc rien au célèbre architecte du XVIIème siècle.

remparts de pons en charentesLongez le haut du rempart pour profiter de la vue sur la vallée de la Seugne et admirez le superbe escalier du XVIIème siècle. Tout près, vous trouverez l’escalier à vis d’une ancienne tourelle de défense, vestige du château fort.
Vous arrivez à l'escalier César Phébus d'Albret qui va vous permettre de descendre en contrebas du promontoir rocheux. En descendant vous pourrez noter la présence de rempart, et d'une terrasse batie au XVIIème à flanc de falaise, et reposant sur d'élégantes arcades.

D – L’escalier César Phébus d’Albret : Cet escalier monumental du XVIIème siècle permettait de rejoindre facilement les jardins et les vergers. L’architecte accomplit une véritable prouesse architectonique du fait des contraintes topographiques. Il est conçu de façon à ce que la montée comme la descente des 142 marches soit digne d’une véritable promenade.
• A voir durant la descente : le rempart du XIIIème siècle (édifié par Renaud II vers 1231).

 

En bas de l'escalier, tournez à gauche dans la rue Thiers. Poursuivez votre circuit vers le Moulin de la Tour.

E - La rue Thiers était autrefois célèbre pour les nombreuses tanneries qui s’y trouvaient.

pons ruelle médiévaleContinuez tout droit et empruntez la troisième ruelle sur votre gauche, le pittoresque Passage sous les murs. Surmontée de portions voûtées, cette ruelle rétrécit au fur et à mesure de l’ascension.

F – Ces ruelles comme le Passage sous les Murs, permettaient d’atteindre la rivière mais elles avaient également un rôle coupe-feu, l’incendie étant une menace constante pour les Pontois du Moyen-Age. C’est pourquoi vous ne trouverez pas de maisons à colombages, le calcaire à portée de main a remplacé le bois.

En haut de la ruelle du Passage sous les murs, prendre à droite, Rue de Verdun. Descendez jusqu’à la maison dotée d’une tourelle en encorbellement et prenez à gauche par la Ruelle des Arcades.

G – Rue de Verdun : C’était la rue qu’empruntaient les pèlerins venus de Cognac et du Limousin. C’est aussi l’ancienne Rue des Boucheries pourvoyeuses de peaux destinées aux tanneurs installés dans le bas de la Cité.

Au débouché de la ruelle des Arcades, tourner à droite rue de Saint-Jacques en direction de l'ancienne porte de ville, vestige à remarquer.

H – La ruelle des Arcades : cette venelle vous conduira rue Saint Jacques qui a conservé des maisons à pignons des XIVème et XVème siècles.
I – L’ancienne porte de ville : Au bout de la rue Saint Jacques (à droite quand vous arrivez de la ruelle des Arcades), vous constaterez de part et d’autre de la rue, deux arrachements de maçonnerie. Ici se trouvait une des anciennes portes de ville. Dite porte haute, elle était fermée la nuit tombée afin de garantir la sécurité et fut détruite fin XIXème siècle. Une meurtrière dans une portion conservée du rempart à droite est encore visible.

Une fois la Porte de Ville appréciée, faire demi-tour pour remonter la rue Saint-Jacques en direction du Square Agrippa d'Aubigné. Sur le trajet, vous noterez sur votre droite la Place Saint Martin aux vestiges de l'Eglise éponyme.

J - Eglise St Martin : L’ancienne église St Martin dont il ne reste que quelques pierres était autrefois près du cimetière du même nom. Elle fut longtemps l’édifice religieux le plus important. Bien que de nombreuses fois détruite (notamment pendant les Guerres de Religion) le vocable suivit toutes les constructions. L’actuelle église fut inaugurée en 1834.

Une fois arrivé sur le Square Agrippa d'Aubigné, faire une halte.

K – Square Agrippa d’Aubigné : Faites une halte sur cette place dédiée au poète du XVIème siècle (1552-1630). Quelques vers rappellent l’œuvre de l’auteur né dans un hameau tout près d’ici. Connu pour son œuvre (Les Tragiques, L’histoire universelle…) et ses exploits guerriers accomplis aux côtés des Réformés, il fut également le grand-père de la très catholique Marquise de Maintenon, célèbre favorite du roi Louis XIV.

 Traversez la rue Pasteur pour aller vers la rue du Château d'Eau puis tourner à gaucher pour emprunter et descendre la rue du Robinet

L – Dans la rue du Robinet remarquez les maisons avec pignons médiévaux dont l’une a conservé un cadran solaire datant des XIIIème et XIVème siècles.

A l'intersection avec le passage Glémet, descendez la ruelle des Glycines.

M – La ruelle des Glycines, elle aussi très étroite, est l’une des plus typiques avec ses arcades de contreforts.

Parcourir la vieille ville de pons par escalier et venelle étroiteEn bas de la ruelle des Glycines, poursuivez à droite avenue Thiers, puis prendre la première ruelle sur votre droite : la ruelle du Moulin de la Tour.

N – Un dernier effort… et vous aurez le plaisir de finir le parcours par la splendide Ruelle du Moulin de la Tour. En haut de cette ruelle tourner à gauche en direction de  l’ancienne porte d’entrée du château.

O – La Porte St Gilles : Autrefois précédée d’une porte fortifiée, c’est par cette superbe porte d’apparat que l’on accueillait les hôtes. Elle date du XIIème siècle période d’épanouissement de l’art roman. Les chapiteaux offrent des sculptures exubérantes avec des végétaux et des personnages aux postures étranges et énigmatiques… A vous de les découvrir.

Emprunter les escalier pour se diriger vers le jardin public, vous noterez sur votre droite l'Hôtel des Monnaies et la Chapelle Saint Gilles.

P – Hôtel des Monnaies : Cette façade du XVIIème siècle était à l’origine celle d’une demeure située rue St Jacques. Classée aux monument historiques en 1897. Il s’agissait probablement d’un bureau de change (présence d’un comptoir). De là, rejoignez le jardin public par l’escalier face à vous.

Q – Chapelle St Gilles : C’était la chapelle privée du château. Autrefois dédiée à Notre Dame Marie, elle subit les violences des Guerres de Religions et fut reconstruite au même endroit.

 Vous voici de retour devant le Donjon.

 

 

Pour découvrir un peu plus :

Si vous souhaitez continuer ce parcours en solo, pour découvrir un autre quartier historique de Pons, au départ du Donjon, descendre la rue du Président Roosevelt, ou par l'Avenue Thiers, pour rejoindre la Rue du Maréchal Leclerc et arriver sur la Place de l'Eglise Saint Vivien.

R – Eglise St Vivien : Bien que collatéraux surmontés de clochetons aient été ajoutés au XIIIème s., St Vivien conserve tous les caractères du style Roman Saintongeais. Ornée de la typique arcature aveugle de baies géminées, celle-ci fut interrompue par l’ouverture d’une baie gothique au XVIème S.

pons hopital des pelerinsAu rond-point où vous pouvez remarquer les statues en bronze de pèlerins, aller en face, rue Georges Clémenceau.
Aller au bout de cette rue, vous arriverez à l'Hôpital des Pèlerins.

S - Hôpital des Pèlerins et son Jardin Médicinal
Le vrai nom du site est «Hôpital Neuf» en référence au «vieil Hôpital Saint Nicolas» situé dans le centre de la cité médiévale.
Il fut construit au cours du XIIème siècle et agrandi au XIIIème siècle. Il est l’ultime témoin de ces ensembles hospitaliers médiévaux qui hébergeaient les pauvres et les malades de la ville. Aujourd’hui il abrite le musée archéologique de la ville. Ce lieu de visite possède également un Jardin médicinal d’inspiration médiévale. Sur plus de 3000m² découvrez les plantes qui soignent, aromatiques, utiles, les légumes oubliés.
Ce site fut inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint Jacques en France en 1998.

 

 

 Pour vous aider, le plan du coeur de Pons :

Plan de Pons pour visiter la ville en autonomieSur le plan, vous pouvez noter un parcours verdoyant le long de la rivière la Seugne à faire également.
l

Parcourant la ville et ses environs, la Seugne est un véritable havre de paix.
Possédant plusieurs bras qui forment une large bande verdoyante, on l’a souvent surnommée «la petite Venise verte».
Les bords du cours d’eau, verts et frais, se prêtent bien à des promenades bucoliques et reposantes.
C’est également une rivière particulièrement poissonneuse qui fait le régal des amateurs de pêche.




FaLang translation system by Faboba